Suivre la vie du site RSS 20.Plan du site
Espace privéSPIP

Mécanique Générale

Vernissage vendredi 31 mai 2013 à 18h30
Standards
2, rue des Portes Mordelaises 35000 Rennes
Tél. +33 (0)6 59 74 56 97
www.standards-expositions.com

Du mercredi au samedi, de 14h à 18h


Aurélien Mole porte plusieurs casquettes : commissaire,
artiste, critique, et celle de photographe d’exposition,
majoritaire sur son emploi du temps. C’est une pratique
soutenue (entre trois et dix expositions capturées par
semaine) dont on imagine les automatismes et la digestion de
ce travail alimentaire. C’est à partir de cette expérience
que STANDARDS a souhaité inviter Aurélien Mole pour une
exposition axée sur la problématique de l’archive et sa mise
en espace.
Bien entendu, et comme à chaque invitation, ce ne sera pas
le cas. L’archive est mise de côté. Aurélien Mole intervient
à STANDARDS, en tant qu’artiste, désireux de faire exister
sa pratique et de répondre à ses envies, en écho aux nôtres,
des envies plastiques, esthétiques, des envies d’objets –
c’est ce qui sera.
Des envies, oui. Probablement axées autour de la matière, du
bibelot, banal et précieux à la fois, de la fabrication
d’images élégantes aux références à peine masquées. Après
tout, c’est ce que beaucoup souhaiteraient faire. Aurélien
Mole s’écarte du chemin tout tracé pour lui et invente pour
cette exposition une énergie libre et infinie, tout du moins
sa métaphore : ce qu’il nomme une martingale.
Une martingale est une technique donnant l’illusion
d’augmenter les chances de gain aux jeux de hasard tout en
respectant les règles du jeu. C’est bien d’illusion, autant
que de réalité, tangible, immanquable, insaisissable,
qu’Aurélien Mole nous parle dans cette exposition.

Quelque part, il y aurait dans les intentions de ce projet
un retournement de situation par rapport à la question de
l’exposition photographiée (ou du moins de ce que peut
fabriquer le service de la vue d’exposition). Nous sommes
allés vers Aurélien Mole en considérant ce travail de
photographie. Que peut-on demander au photographe d’une
exposition si ce n’est de rendre le contenu réussi ? De ce
point de vue c’est davantage la cohérence formelle et sa
dimension matérielle qui attestera sur le cliché la réussite
de l’ensemble. Cette dynamique, appuyée par l’inscription
rapide de ces vues parmi d’autres vues d’expositions
contemporaines aussi éloignées soient elles, est un principe
d’existence innocent, simplifié dans ses codes, de l’art
contemporain.

La martingale donc.
« Dans ce type de jeu, il n’est pas possible d’inverser les
chances, seulement de minimiser la probabilité de ruine du
joueur. »